Partenaires

CNRS Universite Grenoble Alpes UPS LaNEF INSA TOULOUSE EMFL NEXT

Accueil


Accueil du site > Annuaire > THOLENCE Jean-Louis

English

THOLENCE Jean-Louis

+33 (0)4 76 88 10 47

Icone publications jean-louis.tholence@lncmi.cnrs.fr

Bureau T 303

Chercheur Emérite

Magnétisme et 

Supraconductivité

 

 

PRINCIPALES ETAPES DE LA CARRIERE
 
Assistant, Université de Grenoble 1 - du 01/10/66 au 31/12/66.
Attaché de Recherches au CNRS (CRTBT) - du 01/01/67 au 01/10/74.
Service militaire - du 02/07/69 au 29/07/70.
Chargé de Recherches - du 01/10/74 au 01/10/83.
Visiteur 1 an, IBM-Yorktown Eights, 1978-79
Liste d’aptitude - à compter du 01/01/80.
Habilitation à diriger des recherches - à compter du 07/12/81.
Directeur de Recherches 2ème classe - du 01/10/83.au 01/10/1992.
Visiteur 3 mois, Univ. Osaka, fin 1992
Directeur de Recherches 1ère classe - à compter du 01/10/1992.
Directeur de Recherches classe exceptionnelle - à compter du 1/10/2007
 
FONCTIONS :
 
Chercheur CNRS au CRTBT (et SNCI) : construction de montages de mesure d’aimantation et de susceptibilité magnétique jusqu’à 10T et au-dessus de 10mK. Mesures magnétiques : effet Kondo, verres de spins, supraconductivité, fermions lourds, composés organiques, semiconducteurs, magnétisme moléculaire, magnétisme à basse dimensionnalité … jusqu’au 1er avril 1996.
 
Directeur du LEPES                          du 01/04/1996 au 31/12/2002
 
Président du Comité des Directeurs
de Laboratoires du CNRS-polygone du 01/07/1998 au 30/6/2000
 
Responsable du GDR "supraconductivité"       de 01/01/1997 à 31/12/1998.
Puis membre des comités scientifiques
- du GDR "Oxydes à Propriétés Remarquables" (2000-2003), puis
- du GDR "NEEM" (2004-2007) : Nouveaux états électroniques des matériaux : effet des corrélations, imaginer, synthétiser, modéliser, comprendre.
 
Membre du comité d’organisation de "l’Année Mondiale de la Physique" en 2004-2005 (Grenoble et RA).
 
"Divisional Associate Editor" de l’Editorial Board de Physical Review Letters (3ans) du 1/1/1999 au 31/12/2001. Selectionné comme « outstanding referee » pour les journeaux de la Société Américaine de Physique le 15/02/2008
 
Membre de la Société Française de Physique, et de la Société Américaine de Physique
 
Directeur de l’Institut Fédératif : IPMC, du 1er janvier 2003 jusqu’au 31/12/2006
 
Responsable du XII ème CPER "Nanophysique"pour Grenoble, de 1999 à 2006
 
Membre de la commission de spécialistes de l’INPG                2004-2008
 
Membre du Comité de Pilotage du Cluster 1 du Schema Régional de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche : SRESR : Nanosciences, Microélectronique, Nanotechnologies 2005-2006
 
Directeur du Laboratoire des Champs Magnétiques Intenses : LCMI du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2008 (chercheur émérite depuis le 1er septembre 2008).
 
 
PRINCIPALES CONTRIBUTIONS A LA RECHERCHE
 
- Effet Kondo à une impureté dans CuFe : première mise en évidence d’une susceptibilité en C/(T+TK) des impuretés isolées, après séparation des contributions magnétiques de paires ( 1971) sous la direction de R.Tournier.
 
- Magnétisme (et "ordre") de paires dans CuFe, AuFe, AuTiFe, ... (1973-76).
Effet du libre parcours moyen des électrons sur l’ordre « verre de spins » avec G.Frossati, R.Guérinot (thèse), J.Souletie, R.Tournier.
 
- Propriétés fondamentales des verres de spins (autres que le "cusp"), mise en évidence d’effets irreversibles intrinsèques : aimantation rémanente entre courbes refroidies sous champ et en champ nul, effets du temps (log t) de la température (loi exponentielle) et lois d’échelle pour alliages dilués (1974).
 
- Effet de la fréquence sur la température du pic de susceptibilité des verres de spins et d’autres systèmes : loi d’Arrhenius (pas de transition) et loi de Fulcher ou de puissance (transition à température finie, verres de spins).
Caracterisation de la transition "verre de spin" par des exposants critiques (1976-81) dans l’aimantation (versus T et H) et par les effets du temps.
 
- Comparaison des caractéristiques d’un verre de spins à celles d’un système superparamagnétique : particules de fer dans l’alumine (1984). Thèse Dino Ferrari
 
- Diagramme de phases de systèmes isolants, semiconducteurs ou métalli­ques avec interactions dominantes ferromagnétiques, antiferromagnétiques (ou mixtes : EuxGd1-xS, avec F.Holtzberg , IBM).
Observation d’un état verre de spins "réentrant" dans le cas d’interactions antiferromagnétiques (1978-86)..
 
- Phases « verres de spins » dans (TiV)2O3 (J.Dumas et C.Schlenker) ou les quasi-cristaux AlMnSi (C.Berger, F.Cyrot).
 
- Etude de systèmes fermions lourds. Diagramme de phases : H, Hc2 et anisotropie des propriétés normales et supraconductrices de UPt3, URu2Si2, CeRu2 et CeRu2Si2 ... (1985-95) avec J.Flouquet. Thèses Niels Keller, F.Piquemal.
 
- Effet de Haas-van Alphen dans CeB6 (jusqu’à 23 T et 50 mK au SNCI, 1986) avec W.Joss, J.Flouquet.
 
- Effet de pic ou phase Fulde-Ferrel, près de : Hc2 dans les Fermions Lourds (1994).
 
- Etude de systèmes supraconducteurs 
 
- Caractérisation de phases de Chevrel, Y9Co7, LiMo6O17....
 
- Recherche et caractérisation de nouveaux oxydes supraconducteurs à haute température à partir de 1987 (avec le laboratoire de Cristallographie). Relations entre propriétés supraconductrices et le dopage ou la structure. Dia­grame de phases : Hc, Tc, Hirr, courants critiques (Jc(H,T)) et anisotropie de monocristaux (avec H.Noël, M.Guillot).
 
- Amélioration des caractéristiques (grosseur et orientation de cristallites, propriétés de transport du courant) d’une céramique par frittage à haute température en présence d’argent (concentration optimale de l’ordre de 3%) (1987-91) avec D.Pavuna.
 
- Découverte de la famille des composés au mercure avec le laboratoire de Cristallographie (M.Marezio) et l’Université d’Etat de Moscou (E.V.Antipov et S.N.Putilin).
Record de température critique de Hg-1223 sous pression (avec M. Nunez Regueiro).
 
- Découverte, caractérisation et optimisation de familles dérivées de la famille au mercure (Cu/C, Hg-Au, Hg2, Au...) avec laboratoire de cristallographie (J.J.Capponi, M.Marezio, C.Bougerol, P.Bordet, P.Toulemonde …).
 
- Supraconductivité de Clathrates de silicium avec P.Toulemonde, Ch.Adessi, X.Blase, A. San Miguel (2005),
 
- Mise en évidence de l’effet tunnel magnétique macroscopique sur des particules fines de forte anisotropie (1991), avec B.Barbara, C. Paulsen.
 
- Etude du magnétisme de composées organiques et moléculaires  :
 
- Mise en évidence d’ordre ferromagnétique dans un composé purement organique (avec A. Rassat et E. Belorisky, Nature 1992). Effet de la pression.
 
- Superposition d’un faible ferromagnétisme à l’aimantation "antiferromagnétique" de nombreux composés dominés par les interactions antiferromagnétiques.
 
- Etude de la relaxation d’amas magnétiques au sein de composés moléculaires (Mn12) : une approche (côté petites tailles) des effets quantiques macroscopiques (avec M.Novak et C.Paulsen).
 
- Magnétisme de systèmes à basse dimensionnalité, avec J.Dumas, M. Continentino, M. Brunner (diplomarbeit), L. Puech.
 
 
 

Publications, J-L. Tholence - 479.7 ko