Partenaires

CNRS Universite Grenoble Alpes UPS LaNEF INSA TOULOUSE EMFL NEXT

Accueil


Accueil du site > Collaborations > Europe > Europe

English

Europe

Le LNCMI est régulièrement impliqué dans des projets subventionnés par le Programme Cadre pour la Recherche et le Développement de la Commission Européenne. Les derniers projets en date sont :

- GRAPHENE FLAGSHIP

Le LNCMI-G, en coopération avec deux groupes de l’Institut Néel, participe au Work Package 3 de la plus grande initiative de recherche jamais entreprise par l’Union Européenne, qui a pour sujet "la science fondamentale du graphène et d’autres matériaux bidimensionels".

 

 - ERC MOMB
Magneto-optics of layered materials : exploring many-body physics in electronic systems with unconventional bands

Le but de ce projet est d’explorer les propriétés physiques fondamentales d’une classe émergente de matériaux bidimensionnels. Son objectif principal est l’étude des effets à N-corps dans de nouveaux systèmes à effet Hall quantique (couches minces graphitiques et états de surface d’isolants topologiques) et dans des composés lamellaires de dichalcogénures de métaux de transition, par des méthodes de spectroscopie magnéto-optique - normalement non adaptées pour les métaux mais applicables à ces systèmes non-conventionnels.

 

 

- EMFL 

Le projet EMFL est destiné à réunir les trois grands laboratoires de champs magnétiques en Europe (HFML – Nimègue, HLD – Dresde, LNCMI – Toulouse-Grenoble) en un seul laboratoire européen, en créant le « European Magnetic Field Laboratory ». Le projet prend fin en décembre 2014, laissant ainsi la place au fonctionnement et l’évolution de ce nouvel organisme européen.

 

- EuroMagNet2 (2009-2013)

Le projet EuroMagNET II est destiné à financer l’accès transnational aux utilisateurs originaires des pays membres de l’Union Européenne, aux installations de champs magnétiques intenses statiques et pulsés à Toulouse, Grenoble, Dresde et Nimègue.

 

- EuCARD (2009-2013)

Signifiant « European Coordination for Accelerator Research & Development », ce projet prépare la modernisation et l’augmentation future de puissance des grands accélérateurs européens comme le LHC par une phase Recherche et Développement sur des concepts innovants. Ce projet est porté par un consortium de 37 partenaires européens, dont le CNRS, via le LNCMI, fait partie intégrante, dans un Work Package consacré au développement des aimants.

 

- EUROnu (2008-2012)

EUROnu est une étude de concept lancée en 2008 pour une période de 4 ans. Les objectifs premiers sont d’étudier trois installations potentielles pour la production de neutrinos et de les comparer en termes de coûts et de performance.
Dans ce cadre, le laboratoire a travaillé en collaboration avec le LPSC au design et aux tests d’une source d’ion splitté à haute fréquence de résonance (60 GHz) qui est un élément essentiel dans la chaîne de production de ces neutrinos.
http://euronu.org/.

 

Le LNCMI est également membre du réseau de l’ERF - European Association of National Research Facilities - qui rassembles les infrastructures de recherche de niveau international en Europe, qui fonctionnent selon le principe d’accès aux installations ouvert et libre pour les utilisateurs du monde entier sur la qualité de leur projet scientifique.