Partenaires

CNRS Universite Grenoble Alpes UPS LaNEF INSA TOULOUSE EMFL NEXT

Accueil


Accueil du site > Production Scientifique > Actualités > Le Laboratoire européen de champs magnétiques est créé

English

Le Laboratoire européen de champs magnétiques est créé

A 12:00 le 27 Janvier 2015, le laboratoire européen des champs magnétiques (European Magnetic Field Laboratory-EMFL) a été officiellement créé à Bruxelles. Les organisations fondatrices ont signé, devant le notaire, les statuts posant les bases de la personnalité juridique de l’EMFL. Le CNRS en France (Centre National de la Recherche Scientifique), le centre de recherche HZDR en Allemagne (Helmholtz-Zentrum Dresden-Rossendorf) et RU/FOM aux Pays-Bas (Radboud University Nijmegen et Foundation for Fundamental Research on Matter) ont ainsi créé un laboratoire commun. 

Jan Kees Maan (executive manager) : “Nous avons créé une organisation dotée d’un grand potentiel, qui peut satisfaire les besoins de la communauté scientifique et d’envergure assez importante pour faire face à la compétition mondiale. A partir d’aujourd’hui, les installations de l’EMFL peuvent agir de concert, représenter et servir la communauté des champs intenses en Europe en tant qu’entité unique”.
Les statuts adoptés, en plus d’un accord de coopération étendu signé le 27 Novembre 2014, forment ensemble une base solide sur laquelle le succès du nouvel EMFL peut se construire.
 
La mission de l’EMFL, pour ses quatre sites, avec son nouveau siège à Bruxelles, est de développer et exploiter des installations de champs magnétiques intenses de classe mondiale pour pratiquer une recherche d’excellence et accueillir des utilisateurs de par le monde. Les champs magnétiques intenses, pulsés et continus, sont un des outils les plus puissants à disposition des chercheurs, permettant de sonder et déterminer les propriétés de la matière.
 
 
 
Signature des statuts chez le notaire à Bruxelles le 27 Janvier 2015. De gauche à droite : Job de Kleuver (FOM, international affairs and large facilities), Peter Joehnk (HZDR, technical and commercial director), Jan Kees Maan (coordinator EMFL), Iwan Holleman (RU, managing director IMM) and Amina Taleb-Ibrahimi (CNRS, Deputy Director, Institut de Physique).
 
 
Le laboratoire de champs intenses de Dresde (HLD) et le Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses (LNCMI) à Toulouse sont spécialisés dans les champs magnétiques pulsés approchant 100 Tesla. Les champs continus les plus intenses sont disponibles au LNCMI à Grenoble et au High Field Magnet Laboratory à Nimègue. Ces infrastructures fournissent un soutien de pointe en matière d’imagerie, spectroscopie, ainsi qu’un large panel d’outils de mesures de propriétés physiques. 
 
La structure juridique de l’EMFL (une association internationale sans but lucratif de droit belge) permet à d’autres partenaires européens d’en devenir membre. Des négociations sont en cours avec des membres potentiels intéressés, qui auront alors l’opportunité de pratiquer leur recherche dans les champs magnétiques les plus intenses possibles. 

Plus d’informations sur www.emfl.eu