Partenaires

CNRS Universite Grenoble Alpes UPS LaNEF INSA TOULOUSE EMFL NEXT

Accueil


Accueil du site > Thèmes de recherche > Génération de champ magnétique intense : recherche et développement > Bobines supraconductrice et hybride

English

Bobines supraconductrice et hybride


 
Pour renforcer son rôle de leader Européen dans la production des champs magnétiques intenses, le LNCMI a décidé de construire à Grenoble une bobine hybride visant à produire dans un premier temps 43 T dans un diamètre utile de 34 mm pour ensuite approcher voir dépasser 45 T. Ce projet permettra également d’obtenir 35 T avec 12 MW, i.e. avec la moitié de la puissance électrique nécessaire actuellement. Le Tableau 1 résume les différentes configurations de champs magnétiques et diamètres qui seront mis à la disposition des utilisateurs sur le site de la bobine hybride.
 
 
B(T)
Ouverture utile (mm)
Configuration
Puissance (MW)
43
34
14 hélices + 2 bobines de Bitter + aimant supraconducteur
24
35
34
14 hélices + aimant supraconducteur
12
27
170
6 hélices + 2 bobines de Bitter + aimant supraconducteur
18
17.5
375
2 bobines de Bitter + aimant supraconducteur
12
8.5
800
Aimant supraconducteur seul
≈ 0
 


Le financement de la partie supraconductrice de la bobine hybride provient des investissements d’avenir (Equipex LaSUP), de la région Rhône-Alpes ainsi que des Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

 

 
Membres du laboratoire impliqués : Pierre PugnatRolf Pfister, Luc Ronayette, Marc Pissard, Romain Barbier, Cédric Grandclément, José Hernandez, Eyub Yildiz, François DebrayChristophe Trophime, Jean Dumas
 
Avec la collaboration du CEA IRFU, CERN

 

 

Pour plus d’informations